Les campagnols adorent les bulbes de Safran, les lapins et les chevreuils raffolent des feuilles. D’autres plus petits tels que taupins, limaces et escargots peuvent aussi hanter une safranière.

Je n’ai pas tondu, les lapins ont grignoté la partie tendre des feuilles et se sont arrêtés à 3 cm du sol, la limace vérifie ici s’ils ont laissé de quoi manger.
Décidément une très mauvaise période, entre le retard des fleurs et la pluie, et il me reste des jours de travail très urgent et interminable : le désherbage.

Contre les lapins : j’ai installé un filet électrifié prêté par un voisin. A l’origine pour éviter que les moutons sortent du pré mais c’est efficace contre la visite des lapins.

Contre les limaces : ramassage manuel (un vrai “plaisir” mais il faut le faire, on a une culture saine et naturelle ou pas donc pas de granulés anti-limaces !).
Un collègue a eu 30% de sa plantation ravagée par les lapins. Il a mis deux fils de clôture électrique au ras de terre. C’est efficace aussi mais il faut bien dégager le sol pour que rien ne soit en contact avec les fils (donc charge de travail et frais supplémentaires).
Un autre safranier m’a montré sa barrière enterrée pour bloquer la plupart des campagnols : un “mur” plastique souterrain de 30 cm de haut dont le sommet effleure la surface du sol. Ça devient des gros travaux coûteux, je ne l’ai pas fait, il y a très peu de campagnols chez moi … cette année. 
Pensez donc à protéger votre trésor si vous êtes dans une zone à campagnols ou à lapins de garenne, ils auront vite fait de déceler ce garde-manger et de prévenir leurs compagnons. Quand ils sont passés par là une fois, ils y reviendront.
Prochain article : Récolte du Safran mais les fleurs tardent cette année …
Autres prédateurs : Prédateurs du Safran (Suite)